Comment publier un livre à Amazon ?

pencil-341806_640

Dans une stratégie de monétisation, l’ebook est le produit d’introduction pour un blogueur professionnel. Nous l’avons déjà expliqué dans un précédent article.

Seulement, si vous faites une recherche sur Internet, vous allez trouver des ressources qui vous détourneront vers des solutions commerciales et des “formations” alors que publier à Amazon est aussi simple que dire “Bonjour”… J’exagère peut-être mais ce n’est pas loin de la réalité. Présentons les trois étapes pour débutant à suivre pour publier son livre à Amazon :

Faites une mise en page de votre texte

Une fois que avez terminé l’écriture de votre livre dans votre logiciel de traitement de texte (MsWord, LibreOffice,…), il faut passer à une mise en page du texte. Concrètement, il faut :

  • définir les marges du votre document, l’espacement avant et après les paragraphes, …

image

  • définir la police des titres, sous-titres, citations, références bibliographiques…

image

Cette mise en page est importante car cela donne une bonne lisibilité à votre texte : il n’est pas normal que deux titres de chapitre aient des polices ou des couleurs différentes, qu’un sous-titre de niveau 2 est une taille de police plus grande qu’un sous-titre de niveau 1… Le lecteur doit reconnaitre les citations rien qu’en jetant un coup d’œil sur une page : il n y a que l’uniformité de la police qui peut rendre cela possible. Il faut penser aux autres détails comme l’insertion des numéros de pages, les corrections de fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison.

 

Publier votre livre à Amazon

Une fois le fichier final obtenu, vous allez sur la plateforme d’Amazon dédié aux auteurs qui souhaitent publier leur livre en indépendant : Amazon Kindle Direct Publishing.

image

Une fois sur le site d’Amazon KDP, vous ouvrez un compte Amazon à partir de la page d’accueil :

image

image

Une fois rentré votre adresse mail, la procédure de création de compte Amazon est enclenchée et vous n’avez qu’à remplir les informations demandées à chaque étape :

image

Une fois le compte créé, pensez à noter bien votre nom de compte et mot de passe… Ne faites jamais confiance à votre mémoire. Une fois enregistré, vous pouvez passer à la publication de votre livre en cliquant à “Bibliothèque”, “Ajouter nouveau titre” :

image

Et à partir de ce moment, vous pouvez commencer la première phase de la publication de votre livre qui est le renseignement des informations sur le livre… Pas besoin de s’attarder sur toutes les cases puisque c’est assez intuitif…

image

Bien que cela soit intuitif, il est important de noter un point : le choix des rubriques. Dans la mesure où cela déterminera le classement de votre livre dans les catégories de livre sur le site internet d’Amazon.

image

Après, vous pouvez terminer cette première phase avec le téléchargement de votre livre et passer à la deuxième phase dans la publication de votre livre.

image

La deuxième phase se résume principalement aux choix du taux de redevance et le prix du livre. Le taux de redevance est le pourcentage que vous allez percevoir sur la vente du livre. Si vous choisissez 70%, vous allez percevoir 70% du prix de vente sur chaque vente de votre livre.

image

Il faut savoir que l’option à 70% vous limite géographiquement dans la vente de votre livre, de même que cela encadre la marge de définition du prix de votre livre.

image

Une fois tout défini, Amazon vous propose une prévisualisation de votre livre, converti au format Kindle (mobi). Vous pouvez observer la présentation de votre livre sur les différentes plateformes d’Amazon.

Une fois l’enregistrement validé, votre livre sera disponible à la vente dans un délai maximum de 24h. On peut le vérifier en cliquant à “Bibliothèque”.

image

Après, vous pourriez ouvrir périodiquement votre compte pour contrôler l’état des ventes en cliquant sur “Rapports” :

image

Faites la promotion de votre livre

Qu’on ne vous trompe point. Il y a des blogueurs qui vous font croire qu’une fois votre livre publié, vous allez crouler sous les ventes. C’est totalement faux. La promotion de votre livre vous consommera au minimum deux fois l’énergie dépensée pour écrire le livre. Pensez à promouvoir votre livre auprès :

  • des amis et des connaissances : le bouche à oreille reste encore une méthode autorisée pour la promotion.
  • des réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn,…etc.

Et surtout, créez un blog à WordPress ou à Blogger : c’est gratuit. Avec une plateforme de blog, vous pouvez aborder les thèmes proches de votre livre. Et je vous assure que ce sera un travail de longue haleine.

JESUSPAD001

« Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Publicités

Le “Développement Personnel” au secours du blogueur professionnel

career-111932_640 

J’ai décidé, au regard de toute l’expérience acquise pour passer de blogueur amateur à blogueur professionnel, de lancer une nouvelle rubrique avec pour thème principal le “développement personnel”. Vous en avez surement déjà entendu parlé.

Bloguer n’est pas chose facile quand on a des occupations quotidiennes : le travail, la famille, les amis, les loisirs,… Tout cela consomme du temps et en dégager pour produire des articles de qualité n’est pas une partie de plaisir. Il est clair que derrière la réussite d’un blogueur se cache un bon timing dans la gestion du temps, de la discipline pour tenir les délais et la cadence de publication, le sens de l’organisation pour se retrouver dans cette dispersion d’activités… En clair, ce sont des aptitudes qui ne se développent qu’au contact d’une expérience nourrie d’essais, d’erreurs mais aussi de volonté : Tout cela rentre dans le cadre des thèmes abordés par le développement personnel aujourd’hui.

C’est pour cela que, loin de ma réprobation intérieure pour ce thème qui me fascine autant que je m’en méfie, je souhaite partager quelques articles avec des lecteurs afin que chacun puisse se faire sa propre opinion. Il me fascine dans la mesure où les cibles du développement personnel sont justes : gestion du temps, discipline, organisation, réussite, réflexion sur les freins à l’action,… On est confronté tôt ou tard avec ces problèmes, que ce soit au travail, dans sa vie de couple ou avec les amis… et il est toujours louable de s’enquérir des solutions employées par d’autres pour trouver un équilibre… Et c’est justement au niveau des solutions que ma méfiance s’éveille dans la mesure où la justesse des cibles visées a accouché des monstres : certains y ont vu un marché vaste et juteux. Il y a des gens sérieux qui réfléchissent, expérimentent, comparent, analysent et proposent des solutions à ces problèmes. Juste à côté, il y a des charlatans qui suivent juste derrière et parfois même dépassent ces gens sérieux… depuis qu’ils officient à partir d’Internet. Tenez par exemple, les approches proches du spiritualisme, du mentalisme et autres artifices vulgarisés par des productions vidéos comme le “Secret” sont à bannir. Vous n’en verrez aucun dans ce blog. Je ne vous dirai jamais de penser fortement à quelque chose pour l’obtenir. Je vous dirai juste d’agir, de poser des actions pour obtenir ce que vous voulez. Cela ne constitue pas en soi une garantie que vous allez réussir mais vous serez certainement plus meilleur et plus proche de votre but que si vous n’avez rien fait du tout.

Notre approche s’appuiera sur les recherches en psychologie et les dernières avancées en neurosciences. Nous opterons aussi pour la traduction d’articles de blogueurs sérieux dans ce domaine et surtout qui ont axé la ligne de développement de leurs blogs sur l’approche retenue par ce blog.

Je terminerai en affirmant que votre réussite en tant que blogueur professionnel tiendra beaucoup plus aux arbitrages que vous serez amené à faire chaque jour : quel article publier ? comment organiser la publication constante d’articles ? comment gérer votre temps pour faire les recherches ? Comment éviter le blocage au moment d’écrire ? comment gérer votre communauté? … etc. A l’image d’un PDG d’une entreprise, vous serez amené à vous partager entre de nombreuses tâches qui requièrent des expertises variées… Malheureusement (ou heureusement!), vous n’aurez pas les ressources humaines du PDG d’une entreprise, vous serez tout seul par exemple à écrire votre livre, faire la couverture du livre, la description, la correction des fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison, à juger quelle police utilisée pour vos caractères, publier le livre à Amazon,… C’est pour cela que nous instaurant cette rubrique de développement personnel pour vous aider à surmonter ces travaux d’Hercule qui ne s’arrêteront pas à 12.

On ne gagne plus l’argent dans un blog avec Adsense

search-engine-76519_640

Vous savez depuis longtemps ma position sur le gain de revenu sur internet : on ne gagne plus l’argent dans un blog avec Adsense. Les histoires de blogueurs s’enrichissant avec Adsense resteront marquées par les années 2000.

image Vous observez que cet article date de 2007. Faites une recherche à Google et vous verrez que la plupart des succès de gain par Adsense date…

Et on peut constater que plusieurs blogueurs se sont interrogés sur l’intérêt de placer encore les annonces de Google Adsense dans leur blog…

imageIci, un article de Monetilab

Certains blogueurs l’ont carrément banni en le conseillant vivement aux autres, non sans raison…

image Ici, un article invité de Ramsay à DailyBlogTips

Prenons un cas pratique, le blog SmartPassiveIncome de Pat Flynn qui a l’avantage de présenter mensuellement un rapport détaillé des ventes.

image

 

On peut constater qu’il déclare avoir gagné la bagatelle somme de plus 83 000 US dollars pour le seul mois de Mai 2014, avec un rapport détaillé que vous pouvez lire ici.

En faisant un détour par une recherche à Google, on constate que la dernière fois où il s’excitait pour les revenus par Adsense, c’était en Janvier 2011!

 

image

Alors, je me suis dit qu’il faut jeter un coup d’œil sur la part des revenus Adsense sur les plus de 83 000 US dollars gagnés…

image

On obtient 2 373 US dollars environ, cela fait environ 2.84% sur l’ensemble des revenus générés par son site. Même pas 3%!

Autre chose importante, on ne trouve même pas une publicité Adsense sur son blog, Smartpassiveincome! Ce revenu, il le gagne par le truchement d’un autre site qu’il possède surement : SecurityGuardTraining. Il ne trouve pas intéressant de saturer son blog avec des annonces qui peuvent exaspérer le lecteur…

Considérons que ce revenu vous satisfait et que vous vouliez faire pareil… Vous devriez au moins atteindre le niveau de trafic de SecurityGuardTraining…

image

On est à 70 000 visites pour le mois de Mai 2014 pour un revenu de 2 373 US dollars, cela fait environ 0.034 US dollar par visite.

Donc si vous êtes chanceux comme Pat Flynn avec ses 70 000 visites, vous aurez ainsi vos 2 373 US dollars, soit 1 743 euros. Si vous êtes à 100 visiteurs journaliers et donc 3 000 visiteurs mensuels, vous êtes 100 US dollars soit 73 euros. Même à 10 000 visites mensuelles, vous êtes à 249 euros. Si vous êtes chanceux!

Chanceux parce que SecurityGuard a l’avantage de bénéficier de l’audience du blog de Pat Flynn.

image

Donc, SmartPassiveIncome fait la promotion de ce blog à son audience très élevée, à plus de 2 200 000 pour le seul mois de Mai 2014.

image

Si Adsense ne représente que 3% des revenus de Pat Flynn, les 97% sont obtenus comment? Tout simplement par l’affiliation, la vente de livres, applications, le sponsoring

image image image

Nous avons déjà abordé le thème de l’affiliation ici. Et aussi celui de la vente des produits avec la pyramide des produits de Robert Skrop ici. Ou encore comment gagner de l’argent avec une application ici.

Prenons l’exemple que vous écriviez un petit livre numérique, un ebook, et que vous le placez dans votre blog à 2.99 euros, le prix conseillé pour un lancement. On aura le résultat suivant :

  • Si vous aviez Adsense avec 10 000 visites mensuelles, vous aurez eu 249 euros pour le mois. On l’a déjà vu et calculé plus haut.
  • Si vous avez 10 000 visites mensuelles, en optant pour le taux de conversion de 2% statistiquement observé, vous avez 10 000 x 2% = 200 clients. Vous aurez ainsi 200 x 2.99 euros = 598 euros. En évacuant les commissions des moyens de paiement intégrés dans votre blog qui sont de 5%, vous êtes à 598 x 95% = 568 euros. Plus de deux fois le revenu offert par Adsense.

Et avec cette dernière option, vous êtes sûr de l’obtenir! Pas le cas d’Adsense où la rémunération des annonces ne se limite pas au nombre de visiteurs pour le mois mais aussi le taux de clic des annonces… et beaucoup d’autres paramètres qui vous perdront du temps pour comprendre et optimiser

Un seul conseil : Au lieu de perdre votre temps à monétiser votre blog par Adsense et diluer votre message dans des annonces qui finiront par exaspérer vos lecteurs, il faut plutôt les accompagner dans le thème de votre blog en publiant des articles détaillés, en leur proposant des ebooks, guides, formations, applications et autres s’ils veulent aller loin. C’est de loin le meilleur moyen de monétiser son blog.

20 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Une astuce efficace pour booster le trafic de votre blog

 the-light-bulb-349400_640

Il y a deux voies pour attirer du trafic dans votre blog :

  • une voie “défensive” : il s’agit ici d’attendre d’être mieux classé par Google en produisant régulièrement des contenus et optimisant son blog pour le moteur de recherche. Nous avons déjà abordé ce sujet dans plusieurs articles.
  • une voie “offensive” : dans cette voie, on n’attend pas que Google analyse gentiment les pages du blog pour juger s’il faut qu’on soit classé en première page des résultats des recherches. On va à la chasse du trafic, en anticipant sur les mots-clés que rechercheront les internautes, ou en s’inscrivant sur une tendance. Nous avons commencé à balayer ce thème par l’article publié sur Google Trends. On peut aussi chasser les thèmes ou les sujets recherchés dans l’urgence par les internautes : c’est ce que nous aborderons dans cet article.

Pour mieux saisir la stratégie employée, optons pour une illustration à l’aide d’un exemple quelque peu fictif mais assez commun pour dénoter une réalité. Vous êtes sur le site internet de CNN. Et vous observez une petite barre rouge, du breaking news, qui apparaît et annonce le décès de l’acteur Paul Walker…très célèbre grâce à aux Fast & Furious.

imageUn exemple de “Breaking News” sur le site de CNN…

Les “breaking news” provoquent toujours une forte hausse du trafic vers les sites ou blogs qui disposent en premier d’une information détaillée ou exclusive. Mais attention! Tous les “breaking news” ne sont pas de forts attracteurs de trafic. Entre un  “breaking news” de Paul Walker et celui d’un Président décédé d’un petit pays pauvre et perdu dans un Océan, le trafic n’est jamais le même. Il est important de savoir jouer son coup.

Si vous présentiez, dès l’instant du décès de Paul Walker, un article qui détaille ses origines, sa famille, sa carrière et bien d’autres informations croustillantes, il est sûr que vous allez attirer beaucoup de trafic dans votre blog. Il n’est pas difficile de rassembler toutes ces informations : vous faites une recherche à Google, un petit tour à Wikipedia… et le tour de compilation est joué. Ce genre d’article se rédige en 30 minutes… Le seul effort demandé est le titre accrocheur que vous devez doter l’article. Vous avez le choix entre du simple “Paul Walker est mort!” en passant par “Les vraies circonstances du décès de Paul Walker” au plus polémique “Voilà pourquoi Paul Walker devait mourir”… Non sans oublier de jalonner votre article des photos du concerné…

Cet exemple sur la mort peut choquer plus d’un et amener certains à concevoir cette stratégie comme la dérivée d’une posture de charognard… mais ce n’est pas toujours le cas. On peut avoir des informations exclusives sur le prochain Iphone, Ipad, Galaxy,… L’important, c’est le sujet ou thème qui ne passe pas inaperçu ou qui ne laisse pas indifférent.

Ainsi, cette stratégie nécessite que vous fassiez le pied de grue sur la page d’accueil des principales chaines d’information mais pas question d’y arriver là grâce à ALEXA : c’est un site d’analyse et de classement des sites selon leur audience. C’est une entreprise détenue par Amazon.

image

Ainsi, le plus intéressant avec ce site est qu’il propose une extension ou module que vous pouvez intégrer à votre navigateur pour disposer sous vos yeux, pendant votre navigation sur internet, de sujets ou thèmes les plus chauds ou croustillants… Ainsi, si vous jugez un sujet porteur, vous éditez rapidement un article. Surtout n’ayez pas honte! Quelque soit le thème central de votre blog, sachez que la particularité d’un blog est qu’on sait qu’il y a une personne vivante derrière tout blog et que cette personne a droit à une opinion. Donc, en dehors du thème principal de votre blog, vous pouvez donner votre avis ou opinion sur des sujets d’actualité.

image

Ce module se trouve sur la page d’accueil d’Alexa

Sur cette page d’accueil, il suffit juste de choisir votre navigateur.

image

En cliquant sur le bouton vert, vous déclenchez la procédure d’installation qui passe par l’acceptation de la licence d’utilisation.

Le téléchargement et l’installation se font intuitivement. Vous n’avez pas à intervenir dans la procédure.

Une fois terminé, vous devez fermer et relancer votre navigateur pour finaliser les modifications. Vous observez directement l’apparition d’une nouvelle barre dans votre navigateur :

image

On peut voir la présentation du rang du site que vous visitez actuellement et les liens des sites similaires. Cela ne nous intéresse pas pour cet article. Ce qui nous intéresse, c’est l’encadré en rouge où nous avons justement les sujets et les mots-clés chauds de l’instant… Cela change toutes les minutes.

Equipé par cette barre, vous pouvez faire une veille sur les “breaking news” et les “breaking” mots-clés pour anticiper sur les recherches des internautes, produire du contenu ciblé et capter du trafic…

Seulement, une fois sur votre site et après avoir dirigé l’article de la visite de votre blog qui n’a rien à voir avec le thème de votre blog, vous devez trouver une astuce pour les retenir ou les optimiser… Nous allons aborder cela dans un prochain article.

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Capter du trafic grâce à Google Trends

street-238458_640

On a mystifié ce qu’on appelle communément le “référencement” au point d’en éloigner plein de monde. Pour être mieux “référencé”, il n y a rien de difficile. Les moteurs de recherche occupent une place centrale dans le référencement d’un blog, bien que les réseaux sociaux bousculent cette hégémonie. C’est qu’à la base, l’on a oublié ce qu’est un moteur de recherche. Mais l’INRIA est clair sur ce point et nous l’avons déjà abordé dans un autre article :

le moteur de recherche copie préalablement les pages web en mémoire locale et trie les mots par ordre alphabétique. Le résultat est un annuaire de mots-clés avec leurs pages web associées.” .

Cette définition est intéressante : A chaque mot-clé, il y a une liste de pages web qui est enregistrée comme ressource par le moteur de recherche. Si votre blog aborde la “maçonnerie” par exemple, votre blog et les pages de ce blog seront listés comme ressource par Google pour les mots-clés de maçonnerie et les termes proches de la maçonnerie.

Seulement, vous êtes en concurrence avec d’autres sites pour le même mot-clé. Et votre classement à la première page ne sera pas aussi facile. Tout simplement parce qu’à l’intérieur d’un mot-clé, le classement des pages obéit à des critères que nous avons déjà abordé dans un précédent article.

Une méthode consiste à se battre en publiant du contenu, à optimisant son blog, en créant et animant une communauté dans les réseaux sociaux,…etc. En espérant à travers cette activité régulière, grimper et atteindre la première place. Sur le long terme, cette stratégie est payante. Mais le long terme peut être 6 mois, 12 mois, 16, 18, 20 mois… Et vous pouvez trouver cela beaucoup trop long.

Si vous êtes dans cette situation, alors vous n’avez qu’à être plus offensif pour apparaitre en première place. Comment être offensif?

Il faut savoir une chose importante : l’annuaire de mots-clés des moteurs de recherche n’est pas statique ou figé, il évolue en fonction de nouveaux mots-clés, suivant les pages disponibles et les recherches associées des internautes. Pour vous exprimer simplement cela, faisons une recherche sur la coupe du monde 2014, 2018, 2022, 2026.

image image

 

imageimage

On a ainsi pour la :

  • Coupe du Monde 2014 : 58 300 000 résultats ou pages liées à ce mot-clé,
  • Coupe du Monde 2018 : 1 280 000 pages,
  • Coupe du Monde 2022 : 1 050 000 pages,
  • Coupe du Monde 2026 : 104 000 pages.

Il faut noter que le nombre de pages de la CM2022 est proche du nombre de la CM2018 uniquement pour l’actualité récente liée aux soupçons de pots de vie et dessous de table pour l’attribution de la CM au Qatar.

Cet exemple illustre à merveille l’évolution de l’annuaire des mots-clés des moteurs de recherche. C’est la raison pour laquelle vous pouvez anticiper une évolution et proposez des contenus dans votre blog pour un mot-clé qui émerge. Seulement, comment détecter les mots-clés qui émergent? Fort heureusement, Google propose gratuitement un outil qui se propose de vous présenter les tendances des recherches : Google Tendances ou Google Trends. Jetons un coup d’œil sur la page d’accueil.

 

trends01

 

On voit les tendances des recherches avec le top des recherches du moment mais pour les Etats-Unis… Sélectionnons un pays francophone, par exemple la “France” :

trends03

 

Plus bas, on voit les recherches en temps réel.

trends02

En cliquant sur “Autres recherches du moment”, on a en face de nous les “mots-clés” qui animent les recherches du moment…

trends04

Passons à la partie la plus intéressante en cliquant sur “Découvrir”… En cliquant sur “Ajouter un terme”, on peut observer l’évolution des recherches pour un mot-clé, par pays, période et catégorie.

trends05

On voit bien les tendances de recherche pour le mot-clé “créer blog”… La courbe en hausse depuis 2005 commence à décroitre depuis 2011… Peut-être parce qu’on pense le plus maintenant à créer son compte à Facebook, Twitter, Youtube, Instagram,… qu’à créer un blog.

trends07

 

Plus bas, on a les “recherches associées” où vous pouvez observer les mots-clés proches de votre mot-clé.

trends09

Vous pouvez faire une segmentation géographique.

trends08

Ou une segmentation par catégories

trends10

Ou encore faire une recherche hors du web…

trends11

Pour les statisticiens en herbe, vous pouvez faire des extractions de fichier en CSV, format exploitable dans un tableur, EXCEL par exemple…

 

trends12

Vous pouvez aussi saisir les contrastes en faisant des comparaisons des lieux… sans oublier que comparaison n’est pas raison.

trends13

Ou une comparaison des périodes…

trends14

En remontant plus haut dans le menu à gauche, On a le top des recherches classé par catégorie :

trends15

On observe que les internautes sont beaucoup intéressé pour les recherches sur l’iphone 5s ou encore sur comment maigrir, comment embrasser ou comment devenir riche… Autant d’informations que vous pouvez exploiter pour le contenu de votre blog ou pour concevoir un produit.

trends16

Il ne vous reste plus qu’à faire la veille pour anticiper les bons mots-clés.

20

« Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Comment transformer de visiteurs occasionnels en lecteurs réguliers de votre blog?

tree-200795_640

 

C’est le Saint Graal du blogging. Acquérir de l’autorité sur un thème donné. En clair, après avoir réussi à transformer de simples visiteurs en lecteurs, ces lecteurs vous identifient comme une source sûre et fiable pour un thème donné : ils peuvent citer votre blog et vos articles sans paraitre ridicules. C’est un travail de longue haleine qui peut prendre des mois voire des années et on ne l’obtient que par la qualité constante de contenus publiés. Vous observez facilement votre percée en terme de référence et d’autorité par l’augmentation de liens externes dirigés vers votre blog ou articles de votre blog et le partage dans les réseaux sociaux : vos articles sont de plus en plus cités et recommandés.

Observer un tel phénomène invite un blogueur professionnel à ne pas adopter un comportement passif. Il faut passer à l’offensive et agir afin de pérenniser sa position : n’oubliez surtout pas que rien n’est acquis. Des blogueurs célèbres ont vu leur audience tarir car ils croyaient tout acquis. Comment passer en l’offensive? En permettant à vos lecteurs de se tenir informé dès la publication d’un nouvel article. Cela se fait par :

  • La mise en place d’une lettre d’information, ou newsletter, hebdomadaire ou mensuelle qu’on enverra directement dans les boites mail de nos abonnés lecteurs,
  • Pour ceux qui ne souhaitent pas saturer leur boite mail, mettre en place un flux RSS afin qu’il puisse effectuer une veille sur votre blog,
  • Enfin, pour tenir compte du rôle actuel des réseaux sociaux, doter son blog des boutons de réseaux sociaux et présenter les articles les plus populaires ou les plus partagés.

Mettre en place une newsletter

Mettre en place une newsletter, c’est créer une communauté. Vous souhaitez échanger, informer votre communauté lors de nouvelles publications, ou de changement de stratégie, d’un évènement qui peut les intéresser, ou de la préparation d’un livre. Les informations à intégrer dans votre lettre d’information peuvent recouper simplement les articles publiés pendant la semaine écoulée si c’est une newsletter hebdomadaire. De même, vous pouvez, au delà du rappel d’articles publiés, ajouter d’autres informations pour donner plus de valeur ajoutée à votre newsletter. C’est un choix à faire par le blogueur mais en général, on peut commencer par reprendre les articles publiés pendant une période. Ensuite, progressivement y ajouter d’autres rubriques, en évitant surtout de surcharger le lecteur de trop d’informations. Il ne faut pas oublier que le lecteur actuel n’a pas que votre newsletter à lire : en plus d’en avoir d’autres, il a ses mails à lire, les réseaux sociaux à suivre, ses vidéos sous Youtube, des séries, films, sms, app,…etc. On est tellement partagé et bombardé d’informations. En clair, faire bref, concis et précis.

En règle générale, obtenir l’adresse mail personnel d’un lecteur n’est pas chose facile car qu’on le veuille ou pas, on trouve toujours que cela relève de la sphère privée. Alors, pour l’avoir facilement, les blogueurs professionnels partent du principe que pour recevoir, il faut d’abord donner. Donner pour recevoir : forcément, on vous proposera un livre gratuit, une étude de cas, des vidéos de formation, des jeux concours, réductions, périodes d’essai,…etc. Seule votre imagination est la limite.

 

nletter01

Ici, O. Roland de blogueur-pro.com qui vous propose un livre gratuit

nletter02

Tim Soulo de bloggerjet.com qui propose un cours par email

Toutes les plateformes de blog permettent de se doter d’un tel outil :

nletter03

La plateforme Blogger le permet à partir du menu “Mise en page”

Mais en passant par les gadgets des principales plateformes de blog, on se limite simplement à l’envoi automatique d’une notification à l’abonné lors d’une nouvelle publication. Si vous voulez avoir la main sur le contenu à envoyer à vos abonnés, il va falloir intégrer d’autres outils à votre blog. Pour aller plus vite, il va vous falloir doter votre blog d’une solution professionnelle d’envoi d’email.

Le marché est doté depuis longtemps de telles solutions : gratuites et payantes. On parle beaucoup de AWeber très utilisé par les sites et blogs pro mais il est payant et il n’est conseillé qu’à des blogs visant le statut de petite entreprise… Dans tous les cas, je ne saurai le conseiller à un nouveau blogueur pro non pas en raison de sa qualité mais en raison de son coût. Mieux vaut pour les débuts privilégier les solutions gratuites ou “semi-gratuites” pour apprivoiser ces outils. Au regard de ces solutions à explorer, on retiendra MailChimp et Tinyletter.

Dans la catégorie des poids lourds, après AWeber, on retrouve MailChimp. C’est une solution payante tout comme AWeber mais elle offre la possibilité d’utiliser le service gratuitement pour un panier maximal de 2 000 abonnés. C’est idéal pour une première mise en place d’une telle solution. Avec MailChimp, vous pouvez créer votre modèle de newsletter, faire des segmentations lors des inscriptions, faire des analyses et des tests pour voir quels éléments motivent l’ouverture des mails de newsletters… Tout y est incorporé et très intuitif. Malheureusement, pour le format de ce livre, il est difficile de faire un tutoriel pour l’installation dans un blog : cela nécessiterai un autre livre. Fort heureusement, vous ne trouverez aucune peine à l’installer car très intuitif. De plus, le site de Mailchimp regorge de tutoriels et de vidéos de formation pour vous accompagner tout au long de la procédure non seulement d’installation mais de gestion. Surtout, n’oubliez pas que l’orientation de ce livre est fortement stratégique. Notre but est de vous donner un cadre général, pas les détails dont on en trouve facilement par les moteurs de recherche.

 

mailchimp

MailChimp vous offre un service gratuit.

Tinyletter de son côté est une solution totalement gratuite, du moins pour le moment car elle a été acquise par MailChimp qui certainement va appliquer un pricing proche. Mais pour le moment c’est gratuit et il faut en profiter car le service est aussi de qualité. Ce n’est pas aussi dotée que Mailchimp mais elle fait l’affaire.

tinyl

Après une inscription, vous pouvez créer vos formulaires d’enregistrement et newsletters

N’oubliez surtout pas qu’à la fin de cette création, il faudra bien que les box sollicitant les mails des lecteurs de votre blog apparaissent. Avec WordPress, vous avez des plugins qu’on peut installer facilement. Mais avec d’autres plateformes comme Blogger, il va falloir copier le code HTML présenté à la fin de l’opération et allez l’intégrer dans votre blog. C’est plus simple que les mots.

html  

La zone allouée pour y ajouter un code dans Blogger, en passant par le menu “Mise en page”, “Ajouter un gadget”

Il peut arriver que vous ayez certains visiteurs qui ne souhaite pas donner leur adresse mail mais veulent néanmoins suivre l’actualité de votre blog : offrez leur un flux RSS.

Mettre en place un flux RSS

Le RSS occupe une place centrale dans le dispositif de veille d’un blogueur professionnel. C’est un moyen simple d’être informé dès la publication d’un nouvel article dans un blog ou site sans le consulter. RSS veut dire “Really Simple Syndication” : c’est un standard du web. Doté d’un lecteur RSS comme Feedly ou FeedDemon abordé dans l’étape 3, vous pouvez effectuer une veille sur les contenus d’un site ou blog. Les détails techniques n’intéressent pas un blogueur lambda, l’important c’est de le proposer dans votre blog.

rss

Ici, un blogueur le propose dans son blog. Cette image semblable à des ondes se diffusant est l’icone standard du RSS

 

Installer un flux RSS dans un blog est l’affaire de 3 minutes, comme quoi on devient blogueur professionnel avec beaucoup plus des “micro” actions. Tenez, par exemple, avec WordPress, l’opération est la suivante :

rss00 rss01

Dans le menu “Apparence”, choisir “Gadgets”, puis vous cliquer à “Liens RSS” et c’est terminé.

 

Avec Blogger, c’est toujours un gadget accessible dans le menu “mise en page”, “ajouter un gadget” :

 

rss03

En cliquant sur le “+” en bleu, c’est intégré à votre blog

Le mail et le RSS mettent vos lecteurs dans une posture passive : ils reçoivent juste les informations que vous voulez bien leur transmettre. C’est très difficile actuellement, avec l’emprise des réseaux sociaux, de trouver juste des lecteurs passifs. On trouve maintenant des lecteurs actifs qui souhaitent contribuer, donner leur point de vue sur un sujet, échanger, critiquer ou tout simplement partager ou diffuser ce qu’ils accordent de la valeur. Pensez communauté.

Doter son blog de boutons de réseaux sociaux : pensez réseaux et communautés

Oui! pensez réseaux, communautés. Vous êtes surement fan d’un artiste, d’un footballeur, d’un intellectuel, ou d’un club? Aujourd’hui, tous ont une chose en commun : ils sont présents sur les réseaux sociaux et animent leur communauté de fans en informations exclusives, jeux concours, cadeaux,…etc. On ne demande pas à un blogueur de faire la star mais d’échanger, d’écouter, d’interagir avec tous ceux qui partagent la même passion que vous. Les blogueurs professionnels y attachent une grande importance à leur communauté car cela leur permettre d’apprendre aussi, vos lecteurs peuvent être plus avisés que vous sur certains points. Cela leur permet aussi de saisir les critiques, ce qui leur permet de s’améliorer. Cela leur permet aussi de saisir une tendance, une attente qu’ils peuvent exploiter pour monter un produit à monétiser. Cela peut combler l’étude de marché demandée afin de vendre un produit. Cela vous permet d’éviter les déboires que subissent des blogueurs qui montent des produits et sont surpris que personne n’en achète alors même qu’ils ont lu partout des conseils “proposez leur des produits et ils vont acheter“. C’est pour cela qu’il faut doter son blog de boutons visibles de réseaux sociaux.

 

plus_partage01

Ici, l’exemple du blog blogueur-pro.com qui propose de suivre son blog par Twitter

Au départ, on pouvait se contenter de réseaux sociaux traditionnels comme Facebook et Twitter mais d’autres réseaux sociaux sont apparus et augmentent chaque jour leur base d’utilisateurs à l’instar des Google+, Linkedin, ou Youtube… Certains sont surpris de voir citer Youtube mais détrompez-vous : Youtube est bien un réseau social de partage de vidéos. D’autres plateformes hybrides comme Tumblr, StumbleUpon, Pinterest, Instagram voient leur base s’élargir de jour en jour. Dans tous cas, lorsqu’un réseau atteint une masse critique d’utilisateurs, vous allez trouver à coup sûr un gadget disponible dans votre plateforme de blog.

 

google

Ici, un gadget disponible dans Blogger, qui vous permet de disposer de Google+ dans votre blog

Ce qui dérange plusieurs blogueurs et motivent leur résistance à ne pas doter leur blog de nouveaux réseaux et se limiter aux traditionnels Facebook et Twitter, c’est la difficulté de gestion de tous ces réseaux. Tenez l’exemple de ce blog ci-dessous :

finetape04

Un blog qui affiche presque complet pour les réseaux sociaux. Remarquez la présence de Slideshare, qui est un réseau social de partage de documents. Comment gérer toute cette présence.

 

Comment gérer tout cela? La conscience de ce problème de gestion de plusieurs comptes de réseaux sociaux et autres a entrainé la naissance de solutions de gestion de réseaux sociaux : vous disposez d’un tableau de bord unique où vous pouvez manager tous vos comptes.

 

hootsuite

Ici la solution HootSuite qui permet de gérer de multiples réseaux sociaux. Bien que payante, une solution basique et gratuite est disponible et vous permet de gérer jusqu’à 5 réseaux, suffisant pour un blogueur.

buffer

Ou encore Buffer où vous pouvez vous inscrire gratuitement et commencer à gérer vos réseaux sociaux.

 

Vous l’avez vu, le bon moment pour passer au stade professionnel est maintenant : tout l’écosystème est en place. Vous avez une difficulté? le bon outil est là et il vous suffit juste de vous concentrer dans la production d’excellents contenus.

follow_buttons followbuttons01

Avec http://www.addthis.com/, vous pouvez ajouter facilement les boutons de réseaux sociaux. Choisir l’emplacement pour les boutons, obtenir le code HTML qu’on pourra insérer dans le blog

 

Néanmoins, il faut aussi permettre non seulement au lecteur de partager, d’échanger sur les contenus de votre blog mais aussi le permettre de prendre connaissance de ce qui est aimé ou apprécié par d’autres lecteurs : c’est ce qui amène les blogueurs professionnels à présenter les articles les plus partagés, ou les plus populaires.

plus_partages

Ici, blogueur-pro.com

poparticle

Ici, un gadget à ajouter à votre blog Blogger, disponible à partir du menu “mise en page”, “ajouter un gadget”

Nous avons déjà souligné à l’étape 1 l’importance des réseaux sociaux car cela faisait partie de l’un des canaux par lequel on pouvait avoir des visiteurs pour le blog. Il n y a pas de redondance dans cette partie car elle vise à rappeler qu’il ne suffit pas d’ouvrir les comptes dans tous les réseaux sociaux : il faut aussi les gérer ainsi que la communauté. C’est la raison pour laquelle nous avons présenté quelques solutions de gestion de réseaux sociaux qui vous facilitent grandement la tâche. Sans ces outils, vous serez obligé de vous connecter sur chaque réseau social pour lire les échanges, répondre, animer,…fastidieux et fatiguant! Avec ces outils, vous avez votre tableau de bord et vous suivez tous les réseaux en temps réel. C’est aussi cela le professionnalisme.

J’ai dit en introduction que j’avais écrit ce livre pour permettre à des blogueurs ayant de réelles expériences à partager ou communier autour d’une passion de pouvoir obtenir un revenu principal ou complémentaire (pour ceux qui travaillent et font du blogging à leurs heures perdues comme moi). C’est très important pour récompenser toutes les heures difficiles à subir pour affronter les peines nécessaires pour produire un contenu de qualité mais aussi et surtout pour soutenir la montée en puissance de votre blog. N’oubliez pas que bien que les blogs soient gratuits à l’instar de Bloggerou WordPress.com, cette gratuité impose un service de base avec plusieurs aspects limitatifs comme l’absence d’un nom de domaine propre, une limitation d’espace de stockage pour le blog, un choix plus réduit d’options, de thèmes et autres. Plus votre blog montera en régime et en utilisateurs, plus vous vous sentirez obligé de mettre la main à la poche pour soutenir cette croissance.

 

limitblog

Ici, un blog WordPress.com, dans le tableau de bord où vous avez le total de l’espace alloué ainsi que le taux de consommation

Conséquemment, tout le monde de la blogosphère pense à un moment donné à monétiser son blog mais une bonne partie croit qu’il suffit de proposer un produit, d’écrire un ebook, de faire des vidéos de formation et autres pour se voir noyé d’espèces sonnantes et trébuchantes. La réalité est dure à avaler car on se retrouve à contrôler frénétiquement le compte et ne voit rien apparaitre. Cela a découragé plus d’un blogueur et mené plusieurs à s’éloigner de toute activité de production de contenus. Cette situation est due à des publications “malhonnêtes” qui pullulent sur Internet et assènent avec facilité des arguments visant à faire croire que c’est facile de gagner de l’argent sur Internet.  20

« Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Quels produits vendre à vos lecteurs et visiteurs ?

chemistry-306984_640 

C’est une question qui taraude plusieurs blogueurs : quels produits vendre? Et rapidement après une recherche et quelques coups d’œil chez vos concurrents ou amis blogueurs, vous constatez que certains publient des livres (ebooks), proposent des cours de formation, des services de consulting, des applications, des souscriptions et abonnements,…etc. Les blogueurs rivalisent d’imagination pour les produits à proposer.

Mais il y a les malins et les plus malins qui ne font pas une fixation sur un produit à vendre mais conçoivent une offre de produits : ils font une segmentation de leur marché. Clairement, ils s’appuient sur l’hypothèse que tous les lecteurs et visiteurs du blog n’ont pas la même attente par rapport à un produit : il y a ceux qui préfèrent un ebook, d’autres des cours de formation, et d’autres un coaching personnalisé, un accompagnement personnalisé. Et parfois même, certains lecteurs sont prêts à acquérir tous ces produits à la fois.

Cette stratégie d’offre graduelle de produits est déjà éprouvée par plusieurs blogueurs et a été modélisée parfaitement par Robert Skrop dans son livre “The Official Get Rich Guide to Information Marketing” publié dans sa 2ème édition en 2011 par Entrepreneur Media Inc. Le schéma extrait de ce livre résume cette stratégie.

InfoMktBusPyramid

le “Information Marketing Business PyramidTM de Robert Skrop, Une pyramide qui illustre la stratégie de monétisation des contenus.

 

Cette pyramide étant “protégée”, je ne souhaite pas le reproduire avec traduction en français car on ne sait pas souvent les contours juridiques d’une propriété intellectuelle. Néanmoins, je vais simplement l’expliquer et je suis sûr que vous allez reconnaitre la stratégie d’une très grande partie de blogueurs professionnels. Vous pouvez aussi acquérir le livre si vous souhaitez plus de détails.

La pyramide comporte une base et un sommet. La base élargie de la pyramide traduit la cible en terme de nombre d’acheteurs potentiels. Ainsi, plus on monte dans la pyramide, plus la cible du produit se rétrécit, la niche est plus réduite. De plus, plus la niche se réduit, plus le prix est élevé. Il y a huit (8) niveaux à cette pyramide et nous allons partir de la base au sommet pour expliquer. Nous avons ainsi :

  • le niveau 1, “E-mail Opt-ins/Free Content” qu’on peut traduire par “Abonnement email/Contenu gratuit“, est la base de la pyramide et permet au blogueur de proposer du contenu gratuit pour attirer des visiteurs et “clients” potentiels. Ce contenu gratuit est conçu essentiellement aux visiteurs et lecteurs de passer à la prochaine strate de la pyramide et s’échange par une adresse email ou par un tweet. Ce contenu gratuit peut être un ebook ou un cours de formation, ou dans le cadre d’une application, une période d’essai gratuite. Je n’ai pas besoin de développer cette partie car cette pratique est largement diffusée sur le web.

optin

Un exemple : “Abonnement par mail contre contenu gratuit” par Jeff Bullas

  • le niveau 2, “Introductory Product“, traduit en “Produit d’introduction” est le plus souvent un ebook ou un ebook audio qu’on propose à tous ceux qui ont souscrit à votre contenu gratuit offert à l’étape 1. Le plus souvent, ce contenu gratuit est un résumé sommaire du produit d’introduction. Le blogueur communique subrepticement par “vous avez apprécié le contenu gratuit? offrez-vous ce produit d’introduction pour l’approfondissement, le plus de détails ou d’astuces“.

 introprod

Le produit d’introduction de Jeff Bullas

  • le niveau 3, “Continuity Program“, approximativement “Programme de Continuité” permet au blogueur de cibler parmi les visiteurs ou lecteurs ayant acquis le produit d’introduction, ceux qui peuvent payer une formation continue pendant une période, ou s’abonner à une lettre d’information sur le thème abordé par le produit d’introduction. Vous créez ainsi une section “membre” dans votre blog où il est possible pour les intéressés de s’abonner avec un pricing mensuel.

continuity

La formation de Jeff Bullas, son programme de continuité à 647 dollars

 

  • le niveau 4, “High-Priced Products“, “Produits à prix élevés“. Ici, ce sont des produits spéciaux proposés, comme une étude de marché ou un livre quasi encyclopédique qui présente dans les moindres détails les points abordés par exemple dans votre produit d’introduction.

workshop

Le “Worshop”, Un produit plus spécialisé de Jeff Bullas, où la tarification n’est plus standard mais étudiée au cas par cas

 

  • le niveau 5, “Seminars“, “Séminaires” : c’est un face à face avec les membres de votre blog que vous facturez. C’est plus interactif car vous discutez, échanger, solutionner les problèmes de vos membres en live.
  • le niveau 6, “Group Coaching Program“, “Programme de Coaching”, qui est une approche personnalisée : ici vous offrez l’opportunité à tous ceux qui ont apprécié vos produits de participer à un programme de coaching où vous les aidez à appliquer ce qu’ils ont appris.

pyramid

Source : http://www.entrepreneuronfire.com/income8/, vous pouvez observer les sources de revenus de ce blogueur professionnel : séminaires en ligne, groupe de formation, coaching, livres audio sur Amazon,…

  • le niveau 7, “Implementation Services“, “Services d’implémentation” : vous participez directement à la mise en place de ce que vous préconisez. Vous vous impliquez personnellement et physiquement. Cela peut se faire à travers un titre de conseiller, ou de consultant, de missions d’expertise.
  • Au niveau 8, “Personal Coaching“, “Coaching personnel“, vous vous mettez carrément au service de votre client et l’accompagnez dans toutes ses actions.

Vous pouvez observer qu’à travers une niche, l’objectif du blogueur qui applique cette pyramide est de maximiser ses revenus en abordant par segmentation ceux qui sont intéressés par ses thèmes :

  • Il y en a qui vont se limiter au contenu gratuit,
  • D’autres vont acheter le livre à 3 euros,
  • D’autres vont souscrire au cours de formation sur un an à 9 euros le mois,
  • D’autres vont acheter vos 9 DVD de formation à 200 euros,
  • D’autres vont préférer participer à une série de séminaires à 400 euros où ils pourront vous poser toutes les questions,
  • D’autres vont solliciter votre programme de coaching pour que vous les accompagnez dans leur application de ce qu’ils ont appris, à 1 500 euros le mois par exemple.
  • D’autres vont solliciter votre assistance exclusive pendant un moment donné, votre détachement auprès d’eux pour les suivre de près, à 3 000 euros par exemple.

Croyez-moi, cela se fait sans problème du côté des Etats-Unis et plusieurs blogueurs se sont enrichis grâce à cette façon de faire. Cela se diffuse de plus en plus dans la blogosphère francophone et on voit de plus en plus de blogueurs couvrir toutes les strates de cette pyramide, de la base au sommet.

Mais avant d’y arriver, il faut que votre produit intéresse. Comment susciter de l’intérêt pour un produit? C’est ce que nous avons abordé récemment avec l’article sur la page de vente. Il est conseillé de réserver plus d’énergie pour la promotion du produit que sa conception.

 

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON