Susciter l’intérêt de vos lecteurs par une page de vente

buying-15810_640 Source : Pixabay, par PublicDomainPictures

 

Turn words into profits”

C’est ainsi que Dan Kennedy dans son livre “The Ultimate Sales Letter” définit la fonction d’une page de vente. La fonction d’une page de vente est de transformer des mots en profits. A la base, l’opération est simple : dans la page de vente, vous présentez votre produit, les bénéfices qu’un lecteur va en retirer par exemple à la fin de votre livre si c’est un livre que vous proposez et la procédure à suivre pour l’acquérir. Certains vendeurs professionnels résument leur procédure de vente par l’acronyme AIDA (Attention, Intérêt, Désir et Action). Ainsi, vous créez l’attention, suscitez l’intérêt, développez le désir et motiver l’attention. Un blogueur professionnel qui n’a pas les moyens de louer les services d’un professionnel de la vente pour traduire cet acronyme en mots est désemparé et peut vouloir enjamber cette étape et proposer juste son produit avec une image sur une page de son blog, avec le lien pour l’achat. Ce serait une erreur stratégique. Avoir des lecteurs et des fans de votre blog est une chose, les transformer en clients en est une autre.

Les experts de la conversion affirment que sur 100 visiteurs qui atterrissent sur votre blog, on tourne en moyenne autour de 2 seulement qui achètent votre produit, donc le taux de conversion tourne autour de 2%. Si vous avez autour de 10 000 visiteurs mensuels, espérez dans le meilleur des cas 200 ventes mensuelles. C’est pour cela qu’il faut mieux élaborer votre page de vente pour augmenter votre taux de conversion.

Pour vous faire comprendre l’importance d’une page de vente, des start-up sont nées du côté des Etats-Unis proposant des services pour vous accompagner dans la conception et l’intégration d’une page de vente. En quelques clics, vous avez votre page de vente car plusieurs modèles de page de vente vous sont proposées et vous n’avez qu’à choisir un modèle, modifier quelques points, donner l’adresse de votre blog et l’intégration se fait nativement. Seulement, à la différence de tout ce que j’ai pu aborder dans ce livre qui est pour la plupart gratuit; ces plateformes de conception et d’intégration de pages de vente sont payantes. Néanmoins, elles offrent un mois pour l’essai et vous avez le temps d’évaluer le service… et pourquoi pas créer vous même une page de vente dans votre blog après la période d’essai si le service n’est pas convaincant.

 

landingpages

Les pages de vente sont appelés “landing page”, Ici Unbounce l’un des précurseurs des plateformes de conception de page de vente

 

landingexample

Quelques exemples de “landing pages” par Unbounce

Pour ceux qui ont quelques notions d’anglais, vous allez surement me dire que c’est une mauvaise traduction puisqu’on aurait parler plutôt de “sales page” au lieu de “landing page” qui est plus proche traduit de “page d’atterrissage”. De plus, la plupart des “landing page” visent à collecter les adresses mail, soit en vous proposant un produit gratuit, un produit d’essai, une période d’essai… mais l’objectif est d’obtenir un panier d’utilisateurs intéressés pour engager une démarche de vente. Le pari posé est de se convaincre qu’on a toujours les meilleurs taux de conversion avec des utilisateurs intéressés. Dans tous les cas, ces “landing pages” peuvent être aussi utilisées pour vendre votre produit. Unbounce n’est pas seul sur le marché puisqu’on a Instapage, Hubspot, Leadpages, Wishpond et bien d’autres. Ces dernières plateformes sont plus complètes et ne se limitent pas seulement à la conception de votre page de vente mais permettent de faire des tests pour observer le comportement des visiteurs sur votre page, afin que vous puissiez faire des ajustements ou des modifications. Comme quoi c’est un marché déjà mature aux Etats-Unis.

Seulement, si vous n’avez pas 49 dollars au moins par mois à offrir à Unbounce pour une page de vente professionnelle, mieux vaut opter à créer vous même votre page de vente. Les raisons ne manquent pas pour se consoler : “avant Unbounce, on vendait“, “c’est pas le design qui vend, mais la qualité et la valeur ajoutée du produit“,….etc.. Si vous êtes dans ce cas, vous devez créer une page dans votre blog comme nous l’avons vu à l’étape 2 de ce livre. Une fois la page créée, il va falloir réfléchir au contenu de cette page. C’est pour cela que nous allons décomposé ce qu’est une page de vente aujourd’hui sur le Net.

En règle générale, une page de vente a cinq (05) éléments que je vais présenter en l’illustrant avec l’exemple d’une page de vente d’un livre :

  • La proposition unique de vente, qui porte le titre de l’offre, un sous-titre pour renforcer l’offre et une courte phrase pour introduire l’offre, ce qu’on appelle communément l’accroche.

titlelandingpage

L’accroche du livre d’Unbounce avec un titre et le sous-titre qui renforce ce qui est annoncé dans le titre

 

  • L’image ou la vidéo de l’offre. Ici, on présente l’image du produit ou une vidéo qui parle du produit.
  • Les bénéfices de l’offre, qui présente sommairement en liste les bénéfices de l’offre. On peut aussi détailler les fonctionnalités du produit.
  • Les preuves : on peut présenter ici les preuves sociales comme les références, témoignages, recommandations, citations de presses,…etc mais aussi les indicateurs de confiance comme l’image d’un antivirus pour la sécurité, une image de cadenas, une garantie de remboursement…
  • Un appel à l’action : il s’agit le plus souvent d’un bouton en couleur qui motive l’action. L’objectif de la page de vente est de vous faire cliquer sur ce bouton.

LandingBook0

L’image au centre, les bénéfices à gauche et l’appel à l’action à droite pour le livre d’Unbounce

 

preuves

Une méthode de preuve : vous citez les médias ou journaux ayant parlé votre produit. Ici avec le livre de Paddy Moogan

preuves2

Une autre méthode de preuve : recueillir les témoignages. Ici avec le livre de Paddy Moogan

preuves03

Un indicateur de confiance qu’on retrouve le plus souvent proche des boutons à cliquer pour engager la procédure d’achat. Ca rassure le client. Les anglosaxons appellent ces signes les “trust seals”

On peut m’accuser de ne relever que des exemples en anglais. Voilà pour un exemple en français :

Landing_page

Un exemple par l’agence Creation Landing Page

Dans tous les cas, ces exemples sont fournis uniquement pour booster votre imagination. Le plus important est de se mettre à la place du client. Imaginez les questions que vous vous posez lorsque vous voulez faire un achat. Et une page de vente à haut taux de conversion en ressortira. Si vous avez un blog sous WordPress hébergé, vous pouvez avoir les mêmes services qu’offre Unbounce à partir d’un plugin gratuit. Pour les autres, ce sera du payant ou du DIY (Do It Yourself, Fais ça toi même).

landingwordpress

Un plugin gratuit WordPress pour intégrer une landing page dans votre blog WordPress

Une page de vente ne convertit que les visiteurs qui la lisent effectivement. Ce qui veut dire que vous devez drainer du monde vers votre page de vente. C’est le but poursuivi par la promotion que nous avons abordé dans un précédent article.

 

JESUSPAD001

« Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » disponible à AMAZON

Publicités

4 réflexions sur “Susciter l’intérêt de vos lecteurs par une page de vente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s