La structure : premier pilier de l’écriture

organization-152809_640

J’ai parlé dans mon précédent article des quatre piliers de l’écriture relevés par Brandon Royal dans son livre “The Little Red Writing Book: 20 Powerful Principles of Structure, Style, & Readability”. Pour rappel, Brandon Royal part de l’observation suivant laquelle les étudiants et les professionnels qui s’adonnent à une écriture permanente le font grâce à la maitrise d’un nombre limité de principes importants d’écriture qu’ils utilisent et réutilisent au fil du temps. Brandon Royal a ainsi identifié une vingtaine de principes “immuables” de l’écriture et trente (30) règles de grammaire qu’il a regroupé en quatre piliers :

  • la structure,

  • le style,

  • la lisibilité,

  • la grammaire.

La structure vise l’organisation : il s’agit de décider dans quel ordre nous allons présenter les idées.

Le style décrit comment on écrit, en incluant comment on utilise des exemples spécifiques pour soutenir ce qu’on écrit.

La lisibilité a trait à la présentation, ou comment on fait un document visuellement plaisant et facile à lire.

La grammaire est l’expression du langage dans une forme correcte et acceptable.

On a ainsi 5 principes pour la structure, 10 pour le style, 5 pour la lisibilité et 30 règles de grammaire.

Afin de vous faire une idée sur les principes liés à la structure, premier pilier de l’écriture, je me suis amusé à traduire quelques extraits. Ces traductions sont approximatives pour la simple évidence que je ne suis pas traducteur! Néanmoins, cela permet de vous faire une idée sur la qualité du livre de Brandon Royal que je conseille vivement à tous ceux qui veulent écrire un livre.

La structure concerne l’organisation des idées, la façon dont nous allons présenter les idées. Brandon Royal définit cinq (05) principes pour le structure :

  • 1er principeEcrire avec une approche top-down : Ecrire votre conclusion et le placer en premier.

Il n y a que dans les œuvres de fiction où la conclusion est masquée dans un suspense qui tient le lecteur en haleine du début à la fin de l’œuvre de fiction. Mais dans les écrits qu’on rencontre tous les jours, où le but est d’informer ou d’expliquer, on présente la conclusion d’abord aux lecteurs avant de dérouler les faits et les arguments qui soutiennent cette conclusion, qui nous amènent à cette conclusion. Il est vrai qu’il est dans la nature humaine de conclure plus à la fin qu’au début d’un exposé. Il s’agit de donner la destination au lecteur en premier, sans lui indiquer par quels chemins ou comment nous allons y arriver. C’est parfois frustrant de lire un document et de ne pas savoir où l’auteur veut aller. On aime bien quitter de la conclusion aux détails que de partir des détails pour la conclusion.

  • 2ème principe – Briser/Diviser les choses : Diviser votre sujet en 2 à 4 parties, et utiliser une phrase d’introduction.

En assumant que vous connaissez assez sur le sujet que vous voulez écrire, vous pouvez déterminer les blocs de base de votre construction. Vous pouvez diviser votre sujet de 2 à 4 parties mais la division en 3 parties est généralement recommandée.

Une fois que vous avez divisé votre sujet en 2 ou 3 catégories, vous devez résumer vos idées. La phrase d’introduction résume tout votre livre. Après, vous devez développer chaque idée de votre phrase d’introduction dans le livre.

Exemple :

Phrase d’introduction : La Chine deviendra une puissance économique, politique et militaire.

Développement :

La Chine est une puissance économique….

La Chine est une puissance politique…

La Chine est une puissance militaire….

Conclusion : La Chine est beaucoup plus puissante économiquement que politiquement ou militairement…

  • 3ème principe – Utiliser les mots de transition : Utiliser les mots de transition pour signaler le flux, le déroulement ou la progression de votre écriture.

Les mots de transition, comme « mais » ou « cependant », sont appelés les feux de circulation du langage. Elles servent l’un des objectifs principaux suivants : pour montrer le contraste, pour l’illustration, la continuation, ou la conclusion.

Lorsqu’on utilise les mots « par exemple », « en premier », « en second », le lecteur s’attend à une illustration.

« Ainsi », «et alors », « donc », « par conséquent », « en conclusion », « finalement » : il s’attend à une conclusion.

« Cependant », « toutefois », « néanmoins », « pourtant », « d’un autre côté » signalent le contraste.

« En outre », « De plus », « Par ailleurs », « D’un côté », « sans aucun doute », signalent la continuation.

La méthode la plus simple d’écrire sur un sujet est la suivante :

– Prendre une position,

– Ecrire sa conclusion,

– Commencer par « Il y a plusieurs raisons pour cela »,

– Utiliser les mots de transition.

  • 4ème principe – Employer les six (06) structures de base de l’écriture : utiliser ces structures de base de l’écriture pour ordonner/organiser vos idées.

L’écriture porte plus sur l’organisation des idées présentées et le poids accordé à ces idées. On attend toujours, devant un texte, que les idées soient déroulées logiquement, qui signifie typiquement de voir les idées les plus importantes en premier. Concernant le poids accordé aux idées, on attend que les idées les plus importantes bénéficient d’une large couverture.

Les six structures de base de l’écriture les plus communément utilisées sont les structures :

  1. Catégorielle,
  2. Evaluative,
  3. Chronologique,
  4. Comparative,
  5. Séquentielle,
  6. Causale,

Les structures où l’ordre est très important sont les structures chronologiques, comparatives, séquentielles et causales.

Dans les structures chronologiques, vous discutez plus tôt les premiers évènements et vous avancer avec le temps.

Dans les structures comparatives, les idées les plus importantes sont présentées avant toute autre idée.

Pour les structures séquentielles, vous commencez par le premier point de la séquence et vous terminez par le dernier point de la séquence.

Dans les structures de cause-à-effet, les causes sont d’abord identifiées et discutées, avant d’aborder les effets.

Dans les autres structures, l’ordre est moins important. Il s’agit des structures catégorielles et évaluatives. Si nous décidons de structurer notre écriture par catégorie, il n’y a pas de différence si nous commençons par exemple à parler du Brésil, de la Chine, ou de la France,…etc. Il en de même pour les structures évaluatives où il y a peu de différence si nous commençons à présenter la position des « pour » et celle des « contre », ou commençons par les « contre » pour terminer avec les « pour ».

Il y a aussi deux (02) structures classiques d’écriture moins formelles et souvent peu utilisées. Mais on mériterait de les signaler :

  1. « Question et Réponse » et
  2. « Problème et Solution ».

Note importante : Tout texte a généralement une introduction, un développement ou partie centrale et une conclusion. Les structures d’écriture portent sur le développement uniquement et non sur l’introduction ou la conclusion.  

 

Sommaire des 6 structures d’écriture

 

Structure

Bon Ordre

Exemples

1

Catégorielle

· Item 1, item 2, item 3

· A, B, ou B, A

· A, B, C ou C, B, A

Discute du sujet dans n’importe quel ordre

2 items : parlons de la papaye et de l’ananas

3 items : parlons maintenant du Brésil, Chine, Inde

2

Evaluative

· “pour” et “contre”

· “positif” et “négatif”

· “plus” et “moins”

On discute le côté “pour” en premier, le « contre » en second. On peut aussi ajouter le côté « neutre » si c’est applicable

2 items – parlons du temps :   ensoleillé mais humide.

3 items – parlons de ce que les votants pensent : ceux qui sont pour, contre, ou les indécis.

3

Chronologique

· Passé, présent, futur

· Avant, Maintenant, Après

Discuter plus tôt les premiers évènements et aborder les évènements suivants

2 items – parlons des ventes du mois de mars au mois de mai

3 items – parlons de l’économie européenne : 18ème siècles, 19ème S et 20ème S

4

Comparative

· A > B, B > A

· C > B > A

· C > A ou B

Discute des idées les plus pertinentes, discute les moins importantes à la suite.

2 items : discutons de nos plus importants objectifs et des objectifs mineurs

3 items : comparons notre entreprise à nos concurrents : taille, produits, personnel et ressources.

5

Séquentielle

· 1er, 2ème, 3ème

· X à Y à Z (ou inverse)

Discuter des items dans l’ordre de la séquence, du premier au dernier (ou l’inverse)

2 items : discutons de l’addiction aux drogues qui commence par les drogues douces et termine par les drogues dures.

3 items : parlons de la production des lois à l’échelle municipale, régionale et nationale.

6

Causale

· A conduit à B

· A et B conduisent à C

· A ——-à B

· A + B —à C

Discuter des causes avant les effets

2 items : discutons si l’augmentation du chômage est la cause de l’augmentation du crime.

3 items : discutons des causes premières du réchauffement climatique, des effets, de la controverse…

 

5ème principe – Garder les choses qu’ensemble – finissez de discuter un sujet avant d’aller discuter d’autres sujets

Imaginer que vous visitez un zoo où tous les animaux sont regroupés dans une grande cage. Cela ne serait pas seulement dangereux pour les animaux mais aussi impossible pour les visiteurs de voir les animaux de manière cohérente.

Quelque fois, un travail écrit peut être, malheureusement, à l’image d’un zoo dans lequel les différents animaux (les idées) sont dans une grande cage.

Les idées que nous décrivons quand nous écrivons (comme quand nous parlons) peuvent être groupées ensemble. C’est bien de finir de discuter une idée avant d’aller en discuter une autre.

Voilà ainsi présenter les cinq principes qui forment le premier pilier de l’écriture selon Brandon Royal. Nous allons aborder pour la suite les principes qui fondent le style.

 

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Publicités

5 réflexions sur “La structure : premier pilier de l’écriture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s