La voix, le style de l’écriture selon Steve Peha

microphone-354070_640

Ceux qui ont l’habitude de faire la queue devant les kiosques de journaux ont déjà remarqué la différence de couverture d’un même évènement par les journaux. Pour un même évènement, le titre est différent, les détails sont différents. D’autres journaux vont se limiter aux faits, d’autres vont faire avec plus de détails, avec une approche historique, plus de chiffres, de statistiques, d’anecdotes et de liaisons avec d’autres faits. On ne peut jamais trouver un même texte pour un évènement.

Cette situation traduit ce qu’on appelle le « style d’écriture », ou la « voix de l’écriture ». Quel que soit la situation vécue, nous ne racontons, ni n’écrivons pas la même chose. Plus grave, en matière d’écriture, si nous faisons la même chose, ce n’est plus de l’écriture, c’est de la copie.

Autre anecdote : avez-vous déjà été soumis à une question d’un enfant sur un phénomène de la nature ? Du genre « Papa, pourquoi il pleut ? Pourquoi il y a des bruits dans le ciel ? ». C’est à ce moment que vous allez sentir le sol se dérober sous vos pieds, même si vous êtes un spécialiste du sujet. Vous êtes obligé d’être attentif au choix des mots pour que l’enfant comprenne quelque chose, d’aller même chercher dans son univers les références que vous pouvez employer par analogie pour faire comprendre ce phénomène.

C’est le même principe quand on écrit un livre : notre écriture doit être appropriée à l’audience et à notre intention.

Ainsi, dans la plupart des cas, la meilleure façon d’écrire est d’imaginer une situation où vous dites, parlez ce que vous allez écrire. Et de noter mentalement vos hésitations, le choix de vos mots, le ton, l’attitude ou les émotions, et de retranscrire cet univers dans votre écriture.

Steven Peha l’illustre parfaitement dans un de ses articles :

« If everyone writes exactly the same thing, that’s no good — that’s copying, not writing. Everyone’s writing needs to be different from everyone else’s. And the only way that happens is if writers make different choices when they write, choices about the topics they pick, the words they use, the details they include, different beginning and ending strategies, and so on. The set of all the different choices a writer’s makes determines, and the collective effect they have on the reader, is what is often called the “voice” in a piece of writing.”

(Tr.) Si tout le monde écrit exactement la même chose, ce n’est pas convenable – c’est de la copie, pas l’écriture. L’écriture de chaque personne doit être unique. Et la seule manière de le faire est que chaque écrivain ou auteur fasse des choix différents quand il écrit, choix différents sur les sujets, sur les mots utilisés, sur les détails inclus, sur les différentes stratégies d’introduction et de conclusion, ainsi de suite. C’est l’ensemble de ces différents choix ainsi que les effets collectifs de ces choix sur le lecteur qui déterminent ce qu’on appelle souvent « la voix » ou le « style » dans un texte écrit.

La langue française compte entre 80 000 et 100 000 mots. Ce chiffre peut varier suivant les pays et les époques. Il y a le jargon, les références culturelles spécifiques à chaque pays qui interviennent dans cette variation. Dans tous les cas, on a un large éventail de mots à choisir. C’est pour cela qu’on aura toujours des façons différentes de commencer un texte, de terminer un texte, de former nos phrases, nos paragraphes. Ces différents choix selon Steve Peha reflètent notre manière de voir les choses et de les interpréter.

Dans ses différents choix, dans son « style d’écriture » ou sa « voix d’écriture », l’auteur ne doit jamais oublier, comme le rappelle si bien Steve Peha, qu’on ne lui posera pas personnellement de questions, mais que ces questions seront plutôt adressées à son écriture, à son texte :

« (…) we can’t question the writer, we have to question the writing.”

Il est important de garder cela en tête.

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s