Le temps est notre ressource la plus importante

clock-407101_1280

We do a lot of unusual things there. We don’t meet with our biggest investors. We meet with investors who have low portfolio turnover. Many investment funds have very high portfolio turnover. They’re not really investors — they’re traders. There’s nothing wrong with that: It’s just a different thing. Where you are going to spend your time and your energy is one of the most important decisions you get to make in life. We all have a limited amount of time, and where you spend it and how you spend it is just an incredibly levered way to think about the world. If you’re going to spend time explaining the company, you should do it with people who are long-term investors, rather than traders. That’s our point of view.”

Jeff Bezos, Interviewé par Henry BLODGET du magazine Business Insider

 

Le Magazine Business Insider a publié en Décembre 2014 une longue interview du CEO et fondateur d’Amazon, Jeff Bezos. Je vous conseille de lire cet interview. C’est une revue à la fois de l’entreprise et de son fondateur, ses succès et échecs, ponctuée de leçons de vie.

J’ai extrait la citation de début de ce billet dans cet interview et marqué la phrase intéressante :

We all have a limited amount of time, and where you spend it and how you spend it is just an incredibly levered way to think about the world.” 

Cette conception du temps est assez proche de ce que j’avais abordé lors de la note de lecture du livre de Jeff Walker, Launch, à propos du coût d’opportunité.

Selon Jeff Walker, la chose la plus importante dans le business est le « coût d’opportunité ». Pour Wikipédia,

« Le coût d’opportunité (…) désigne la perte des biens auxquels on renonce lorsqu’on procède à un choix, autrement dit lorsqu’on affecte les ressources disponibles à un usage donné au détriment d’autres choix. C’est le coût d’une chose estimé en termes d’opportunités non-réalisées, ou encore la valeur de la meilleure autre option non-réalisée. »

Wikiliberal a une approche plus économique de ce concept :

« Le coût d’opportunité d’une action ou d’une décision économique est la mesure de la valeur de chacune des autres actions ou décisions auxquelles on renonce. Quand on doit arbitrer et faire des choix, la décision la plus rationnelle est celle dont le coût d’opportunité (évalué subjectivement) est le plus faible.

Exemples :

§ Dois-je prendre le train ou l’avion ? Cela dépendra non seulement du coût de chacun de ces moyens de transport, mais aussi du coût de mon propre temps. Le coût d’opportunité de chaque transport variera ainsi d’un individu à l’autre (ceux dont le temps est précieux privilégieront l’avion).

§ Dois-je poursuivre mes études ou entrer dans la vie active ? Les études ont un coût propre, auquel je dois ajouter le salaire auquel je renonce en n’entrant pas tout de suite dans la vie active : le coût d’opportunité sera le total des deux. »

Ce coût n’a pas qu’un aspect financier. Chez un entrepreneur, le plus grand coût d’opportunité est le temps.

L’un des plus grands facteurs de succès dans votre business et dans votre vie sera de prendre les bonnes décisions autour de ce coût d’opportunité. Vous pouvez faire tout vous-même au début de votre business mais à un moment, il faut entrevoir ce que vous gagnez en temps en engageant une assistante par rapport à ce que vous perdez en revenus par rapport à la charge salariale… Ce temps gagné peut être employé à la recherche de nouveaux clients, à l’élargissement de la base clientèle, base qui vous permettra de dégager des revenus supplémentaires qui couvriront la nouvelle charge salariale induite par l’assistante.

clip_image001

C’est l’approche d’un entrepreneur : toute décision doit graviter autour de ce coût d’opportunité. Vous ne devez pas engager une assistante, un comptable, un commercial, un chauffeur,…tout simplement parce que vous avez vu un autre entrepreneur le faire.

De même, dans la vie, vous devez tenir compte du temps comme coût d’opportunité pour vos activités dans la vie. C’est un peu à cela que Jeff Bezos fait référence dans l’extrait de cet interview. L’allocation de votre temps est une façon de penser le monde… Si vous allouez plus de temps aux jeux vidéos, aux virées en boite de nuit, le plaisir et l’épanouissement personnel ont une grande importance dans votre vie. C’est vrai que conclure ainsi peut conduire à un biais conceptuel : cela ne veut pas dire que le plaisir et l’épanouissement personnel ne sont pas importants pour ceux qui ne vont pas par exemple en boîtes de nuit ou ailleurs. C’est important pour tout le monde. La chose en soi ne pose pas problème mais c’est la conception personnelle et l’ordre qui importent. Le biais peut être aussi temporel : le jugement de “plus de temps” peut porter à discussion. Doit-on juger à la journée, au mois, à l’année ou sur une vie? On peut s’amuser toute une journée mais cela ne veut pas dire que le plaisir et l’épanouissement guident notre vie. On peut s’amuser sur un mois et se concentrer sur autre chose dans l’année, comme on peut s’amuser sur 5 ans et se concentrer ailleurs bien après. 

Seulement, Jeff Bezos fait juste comprendre que le temps est une ressource importante de l’action, c’est un moyen à notre portée pour agir sur le monde. Si vous voulez changer le monde, consacrez y plus de temps. Si vous voulez entreprendre, consacrez plus de temps à ce qui vous permettra de le faire. Où vous dépensez votre temps et votre énergie est la décision la plus importante que vous faites dans la vie, dixit Jeff Bezos.

Méditez cela et lisez plutôt cet interview.

Publicités

La nouvelle technique de vente de livres des blogueurs professionnels

Les blogueurs professionnels sont ingénieux et utilisent à souhait toutes les techniques professionnelles de vente pour atteindre leur but. Et c’est assez avancé chez les blogueurs américains, comparativement aux blogueurs d’ailleurs qui se contentent de copier maladroitement.

Cette technique, je l’avais vu chez Jeff Walker au moment du lancement de son livre “Launch” dont j’en fais une note de lecture. Et pour mieux l’apprécier, je vais vous présenter des copies d’écran faites à cette occasion :

finalrevenue

finalrevenue01

Qu’observez-vous? Au moment du lancement du livre, il vous est offert gratuitement mais l’astérisque précise que vous ne payer que le “shipping and handling”, entendez transport et livraison. En réalité, vous payez cela avec :

  • Votre adresse mail,
  • le montant correspondant au transport et à la livraison du livre.

Ce que plusieurs personnes ignorent, c’est que le plus important pour le blogueur professionnel n’est pas le montant infime que vous versez pour ce livre. A travers ce montant que vous déboursez, il juge votre intérêt pour le sujet abordé par le livre. Le plus important pour lui, c’est d’entrer en relation avec vous à travers l’adresse mail que vous laissez. C’est une technique mûrement réfléchie.

Il y a une différence avec tout ce que j’ai abordé jusqu’ici, notamment la stratégie de certains blogueurs professionnels qui vous propose de télécharger leur livre ou un document après avoir donné votre adresse mail à l’exemple de Michael Hyatt, blogueur professionnel :

image

Seulement, avec cette stratégie, vous collectez des adresses mail mais cela ne juge point de l’intérêt d’un visiteur ou lecteur pour les thèmes ou sujets abordés par votre blog. Ce qui fait que si le blogueur professionnel veut monétiser sa liste d’emails en proposant d’autres produits comme une formation vidéo, un webinaire ou autre, il y a de fortes chances que le taux de conversion soit très bas. Avec une liste de 5000 adresses mails, ce blogueur peut avoir par exemple 60 personnes qui souscrivent à une formation vidéo conçue pour approfondir le thème abordé par le livre, soit un taux de conversion de 1,2%.

Par contre, avec le principe d’instituer un paiement modique pour le livre, vous avez dans votre liste emails des personnes vraiment intéressées. A la fin, avec une liste réduite, vous avez un taux de conversion élevée.

Cette technique se diffuse déjà, comme en témoigne la capture d’écran suivante du blogueur Ryan Deiss

image

On voit bien que c’est une technique efficace pour bénéficier à la fois d’un taux de conversion élevé sur sa liste d’emails en même temps qu’un revenu décent pour rentrer dans les coûts divers engagés. Mais pour y arriver, faut savoir prendre des risques.

Guide pour étudier le concurrent leader dans le blogging : le cas du site d’Olivier Roland, blogueur-pro.com

problem-449364_640

Austin Kleon a publié un livre en 2012, “Steal Like an Artist: 10 Things Nobody Told You About Being Creative”. La traduction littérale de “Steal like an artist” est “Voler comme un artiste”. “Steal” peut se traduire aussi par dérober, enlever, subtiliser… Dans ce livre, on retrouve une citation de Pablo Picasso :

Art is theft

L’art est le vol”. Et l’introduction du livre est claire  :

Every artist gets asked the question,     

“Where do you get your ideas?”    

The honest artist answers, 

    “I steal them.”  

Chaque artiste doit répondre à une question : “Où est ce que vous trouvez vos idées?” Et l’honnête artiste répond : “Je les vole”.

On peut discuter du terme “voler” et le livre le fait remarquablement bien en rappelant qu’il n y a rien d’original comme on le pense. Si on voulais faire une généalogie des idées… Il serait difficile d’attribuer la paternité à une idée.

Dans tous les cas, cela nous permet d’introduire notre article en rappelant qu’il ne faut pas nécessairement inventer la roue dans le blogging. Tout blog créé se fait sur un thème, un thème où vous ne serez jamais le seul à aborder. En clair, vous avez des concurrents qui évoluent dans ce thème bien longtemps avant vous et qui ont plein de visiteurs. Il est parfois intéressant d’observer ce que fait le “concurrent” pour voir ce qui marche. On ne demande pas de copier, mais de comprendre. Cela pourrait vous aider à concocter quelque chose de solide pour votre blog. C’est pour cela qu’il faut étudier la concurrence et on avait déjà abordé ce thème il y a quelques semaines avec le site SimilarWeb. Vous pouvez toujours consulter cet article ici. Nous allons passer à une autre étape de l’étude la concurrence avec un nouveau site cette fois-ci : SiteAlerts, qui est un outil de tracking de la concurrence.

Prenons l’exemple du blog d’Olivier Roland, http://blogueur-pro.com/, que nous allons étudier à partir du site de suivi de la concurrence : http://sitealerts.com/

image

Une fois sur la page d’accueil du site, on peut inscrire l’url du concurrent.

image 

Une fois la validation faite, les résultats de l’analyse du site concurrent sont présentés suivant les critères suivants : mots-clés de recherche, technologie, marketing, les sources du trafic, les réseaux sociaux liés,…etc.

image

 

Pour le site d’Olivier Roland, http://blogueur-pro.com/, les résultats sont les suivants :

image

Comme vous le voyez, vous pouvez avoir un suivi actualisé du blog par email :

image

On a à la suite les mots-clés :

image

Et on a aussi les sites liés au site d’olivier Roland :

image

Et aussi le trafic obtenu par les réseaux sociaux… On voit bien qu’une bonne partie du trafic obtenu par les réseaux sociaux passe par Facebook :

image

A la suite, on a les sites qui offrent du trafic au blog d’Olivier Roland…

image

Et les sources du trafic…On voit bien que près de la moitié du trafic vient par les moteurs de recherche…Autre chose fort importante, plus de 30% du trafic se fait en direct. Ce qui veut dire sur 100 visiteurs, 30 tapent directement l’url du blog d’Olivier Roland sur leur navigateur…Cela traduit des lecteurs fidèles.

image

Ensuite, on a un point sur le nombre de fans (Facebook), followers (Twitter) et le rang en terme de trafic (moteurs de recherche) et le nombre de liens qui pointent vers le site.

image

Enfin, vient la partie la plus intéressante : les “technologies” employées.

image

image

On constate que le blog d’Olivier Roland est hébergé chez WPEngine, utilise les plugins JetPack, Google Analytics ou Google Adsense… A la suite, vous pouvez étendre pour avoir une vue sur tout l’arsenal technique du blog :

image

image

image

image

image

 

image

Vous comprenez qu’un blogueur pro ne doit rien prendre à la légère.

A mon avis, la partie la plus intéressante est le volet technique, qui manque à plusieurs blogueurs débutants. Même vous si publiez des contenus de qualité sans une solide infrastructure technique, cela va être difficile de sortir la tête dans l’eau dans cet univers hyperconcurrentiel.

Peut-on bloguer quand on bosse à plein temps ?

workstation-405768_640

Bloguer est chronophage. Il vous faut du temps pour faire des recherches, écrire des brouillons, éditer avant de publier. Et suivre la cadence de publication n’est pas chose facile. C’est la raison pour laquelle on observe des milliers de blogs fantômes sur le web, où le dernier article publié remonte à 6 mois, 8 mois, 12 mois, voire des années. Que faire alors si vous avez un boulot qui vous prend toute la journée ? Qui vous oblige à sortir de chez vous à 7h et à y retourner au minimum à 19h?

Je suis dans ce cas et je suis débout dès 6h et je quitte le boulot à 18h et avec les bouchons sur le chemin de retour, je me retrouve à la maison dans le meilleur des cas à 19h. Comment faire pour tenir la cadence journalière de ce blog? Que faire si vous voulez maintenir votre blog ?

Voilà quelques stratégies à mettre en œuvre si vous voulez tenir dans la durée :

  • Faites une “réserve” d’articles à publier dans votre blog : Il est toujours important de disposer d’un “stock” d’articles à publier. C’est un solide matelas de sécurité que vous pourriez mobiliser lors d’imprévus heureux ou malheureux qui peuvent accabler un blogueur pro. Avec ce stock, vous avez la mémoire tranquille et vous ne cédez pas au découragement car le blog à ce moment est en pilotage automatique. Vous pouvez prendre un week-end pour constituer un petit stock d’articles.

  • Prendre une semaine sabbatique chaque mois : Si vous avez défini une cadence d’un article par jour, vous pouvez vous en tenir à cette cadence pendant 3 semaines et prendre une semaine de congé pour souffler… Pendant cette semaine, aucun article ne sera publié et là, vous pouvez prendre ce temps pour réfléchir ou mieux mûrir vos idées pour le blog.

  • Mettre en place un système de veille : La plupart des blogs donne comme conseil pour écrire un article de commencer par faire une recherche mais ce n’est souvent pas le cas la plupart du temps. Pour écrire des articles longs, détaillés et précis, on peut faire des recherches à l’académique en croisant de multiples sources. Mais on peut aussi contourner ce fastidieux travail en suivant régulièrement un ensemble de sources et faire des annotations quotidiennes. C’est important si vous avez un boulot et que vous effectuez du blogging à vos heures perdues. Pour arriver à faire de la veille, vous aurez besoin des outils comme :

    C’est le lecteur RSS le plus populaire actuellement. Il vous permet de suivre au fil vos sites préférés.

    feed

    Ici, la page d’accueil après inscription et ajout de sources. A gauche, on a nos sites préférés et au centre les différents contenus présentés en temps réel

    feed2

    L’ajout de fichier est très simple. Dans le menu situé à Gauche, on clique sur “Add Content” et on peut mettre l’adresse de notre site ou blog préféré et plus besoin de le visiter régulièrement, Feedly le fait à notre place

    A la différence de Feedly qui est une webapp, FeedDemon est une application Windows à télécharger et installer sur votre machine. Elle offre les mêmes fonctionnalités que Feedly, peut-être pas aussi égal en terme d’ergonomie et de design dans la mesure où le fondateur a arrêté son développement au moment de l’annonce de la déconnexion de Google Reader. Il est vrai que sa mission première était de faciliter la synchronisation des flux avec Google Reader mais en attendant qu’un développeur reprenne le flambeau, elle répond toujours.

    rss_001

    La page d’accueil de FeedDemon

    J’ai donné ces deux exemples pour illustrer l’importance d’un suivi de sources de qualité pour mieux respecter un calendrier éditorial sans stress. Mais ce ne sont pas les deux meilleurs lecteurs RSS du marché, il y a en plusieurs de bien meilleure qualité, payants ou gratuits. Vous pouvez faire une simple recherche sur n’importe quel moteur de recherche avec les mots-clés “lecteurs de flux RSS gratuits” par exemple. Vous aurez assez dans la liste et vous pouvez même faire des tests pour choisir le lecteur qui sied mieux à vos besoins.

  • Reproposer du contenu déjà publié :  Vous pouvez écrire par exemple un article de formation sur les TCD (tableaux croisés dynamiques) par EXCEL. Par la suite, vous êtes stressé et vous avez un agenda chargé mais vous voulez respecter votre calendrier éditorial. Comment faire? C’est très simple : il suffit par exemple de proposer le même contenu sous forme d’ebook PDF en libre téléchargement. Là, vous avez reconditionné votre article de blog en livre. Vous pouvez collecter les articles d’une catégorie de votre blog et en faire un ebook en élaborant juste une séquence. L’important est d’avoir une valeur ajoutée en changeant de forme. Le blog de CoShedule qui édite un calendrier éditorial en plugin WordPress a établi un schéma qui résume simplement la démarche :

    Repurposing-Your-Content

    reproposer un article publié, par CoSchedule

    Ainsi, on peut reproposer un contenu déjà publié en :

    • ebook,

    • diapositives,

    • en vidéos,

    • en séminaires ou webinaires,

    • en podcast,

    • en article invité (publication dans un autre blog)…etc..

    Comme si bien dit dans cet article, reproposer du contenu permet :

    • de gagner du temps,

    • d’exposer ces nouveaux contenus à une nouvelle audience : une vidéo pourra être ajoutée à Youtube, une diapositive ajoutée à d’autres plateforme comme SlideShare ou Issuu.

    • d’étendre la longévité de vos contenus.

  • Produire des contenus variés : Produire des contenus variés fait partie de la stratégie de base d’un blogueur professionnel. La variété ici peut se référer au type de contenus comme à la forme. Le cabinet de consulting en marketing SmartInsights a publié une excellente infographie à ce sujet :

    content-matrix

    En clair, on a des contenus pour :

    • éduquer : comme les guides, les infographies, les articles, ebooks, notes de lecture…

    • convaincre : comme les études de cas, analyses, indicateurs, les graphiques, les rapports, évaluation de produits, les vidéos,…

    • pour inspirer : comme les citations, les revues, les biographies,

    • pour s’amuser : comme les compétitions, les jeux, quizz,…

    Bien sûr, il y a des contenus qui peuvent remplir ces quatre fonctions comme l’actualité ou un livre. L’important n’est pas le détail énuméré mais de penser communauté : Qu’est ce que je peux faire pour éduquer ma communauté? Que faire pour convaincre? Pour inspirer? Pour qu’on s’amuse? à partir de votre blog. Et naturellement, des contenus naîtront dans votre imagination. Interrogez la création de vos contenus à partir d’un verbe d’action qui engage une communauté, même si elle n’est pas visible. Et on aura plusieurs types et formes de contenus dans votre blog.

Voilà en bref ce que vous pouvez faire pour y arriver. Ce ne sont pas des stratégies universelles. Chaque blogueur a sa stratégie.

4 raisons pour tracez tous les articles publiés dans votre blog à l’aide d’EXCEL

book-283251_640

Il est important d’avoir une trace de tous les articles que vous avez publié dans votre blog. La gestion des archives est très importante pour un blogueur professionnel. Les archives sont utiles pour :

  • republier un contenu déjà publié : Il peut arriver que vous reformater un article déjà publié sous un autre format. Si l’article a été populaire, vous pouvez le publier sous un format audio, vidéo ou en faire une infographie.
  • mettre à jour un article déjà publié : Si c’est un article qui fait usage de statistiques ou d’indicateurs, vous pouvez actualiser ces statistiques et commenter l’article au regard de ces nouvelles statistiques.
  • établir et publier une liste d’articles : Il arrive qu’on soit dans la tasse dans la journée et qu’on n’a pas du tout envie de se plier à l’écriture. Dans ce cas, on peut sélectionner des articles qui abordent un même thème ou des articles qui suivent une séquence et en faire une liste à proposer à vos lecteurs. Ainsi, votre article est bâché en 5 minutes.
  • puiser dans ses articles pour publier un livre : C’est la stratégie adoptée par plusieurs blogueurs professionnels. Il s’agit de sélectionner des articles liés à un thème, les agencer logiquement, établir une table des matières, concevoir une couverture, faire une excellente mise en page et le livre est prêt pour une publication.

Voilà pourquoi il est important, à chaque article publié dans votre blog, d’avoir un fichier de suivi dans un tableur, comme EXCEL ou CALC, les colonnes suivantes :

  1. Titre de l’article publié : c’est le titre donné à votre billet,
  2. Idée principale de l’article publié,
  3. Audience visée par l’article,
  4. Adresse (URL) de l’article : le lien de l’article publié dans votre blog,
  5. Catégorie : la catégorie de publication,
  6. Date de publication : important pour juger de l’actualité ou de la pertinence du contenu,
  7. Labels ou mots-clés : pour faciliter le regroupement d’articles qui aborde un même sujet,
  8. Format du contenu  publié : texte, audio, vidéo, image (infographies),
  9. Type de contenu : guides, études de cas, tutoriels, actualités, notes de lecture, statistiques,

Ce ne sont que des propositions. Vous pouvez adapter votre fichier en fonction de vos besoins et de votre intention. Avec ce suivi, vous êtes sûr de rentabiliser vos archives. Ce n’est pas facile de gérer un blog en produisant du contenu chaque jour. Vos archives peuvent vous être d’un soutien non négligeable.

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

5 Signes que vous ne devez pas investir tout votre temps pour bloguer

finger-160597_640

Je viens de lire un article de Dustin Moskovitz, co-fondateur de Facebook, “Good and Bad Reasons to Become an Entrepreneur” qui m’a marqué, tant ce qui est décrit est conforme à la réalité, loin des stéréotypes lus ici et là. De quoi et-il question dans cet article?

Dans cet article, Dustin Moskovitz qu’on ne présente puisqu’il est non seulement co-fondateur de Facebook, mais aussi co-fondateur ou fondateur d’autres startups, relève un phénomène qui l’a surpris. Dans l’imagerie populaire, on associe souvent le statut d’entrepreneur avec la séduction, le succès, la flexibilité au niveau de l’emploi du temps, la richesse, la stature du grand boss,..etc. Et il fait porter cette responsabilité de cette imagerie populaire aux médias, qui à travers les reportages faits sur certains succès, ne présentent qu’un côté reluisant alors qu’il n’en est rien. Et tout au long de l’article, il met en garde de jeunes entrepreneurs qui pensent trouver richesse, flexibilité, succès et autres dans l’entreprenariat de réfléchir à deux fois avant de s’y lancer. L’auteur est bien placé pour le dire. Et il affirme même, preuves à l’appui, que cette richesse là, cette flexibilité là ou ce succès, on peut les obtenir même en étant salarié d’une grande entreprise. Je vous conseille de lire cet article pour en être édifié.

Pour ma part, je constate avec effarement plusieurs blogueurs professionnels qui suivent la même voie des médias que dénoncent Dustin Moskovitz : ils encensent l’activité de blogging au point de demander à certains d’abandonner leur boulot pour s’y consacrer à plein temps. Et vous verrez plein d’interviews pullulés sur Internet, des photos de plage, d’hôtels, de demeures paradisiaques. Et certains crédules d’y croire. Seulement, plusieurs vous présentent ce tableau idyllique avec un seul et un seul conseil : souscrivez à leurs formations. Grâce au fric ainsi gagné, ils pourront multiplier les escapades avec photos et appâter d’autres crédules. La chaine est bouclée.

Moi je vous conseille de ne pas investir tout votre temps sur un blog pour plusieurs raisons :

1. On ne gagne plus l’argent dans un blog avec Adsense

Vous savez depuis longtemps ma position sur le gain de revenu sur internet : on ne gagne plus l’argent dans un blog avec Adsense. Les histoires de blogueurs s’enrichissant avec Adsense resteront marquées par les années 2000.

image Vous observez que cet article date de 2007. Faites une recherche à Google et vous verrez que la plupart des succès de gain par Adsense date…

Et on peut constater que plusieurs blogueurs se sont interrogés sur l’intérêt de placer encore les annonces de Google Adsense dans leur blog…

imageIci, un article de Monetilab

Certains blogueurs l’ont carrément banni en le conseillant vivement aux autres, non sans raison…

imageIci, un article invité de Ramsay à DailyBlogTips

Prenons un cas pratique, le blog SmartPassiveIncome de Pat Flynn qui a l’avantage de présenter mensuellement un rapport détaillé des ventes.

image

On peut constater qu’il déclare avoir gagné la bagatelle somme de plus 83 000 US dollars pour le seul mois de Mai 2014, avec un rapport détaillé que vous pouvez lire ici.

En faisant un détour par une recherche à Google, on constate que la dernière fois où il s’excitait pour les revenus par Adsense, c’était en Janvier 2011!

image

Alors, je me suis dit qu’il faut jeter un coup d’œil sur la part des revenus Adsense sur les plus de 83 000 US dollars gagnés…

image

On obtient 2 373 US dollars environ, cela fait environ 2.84% sur l’ensemble des revenus générés par son site. Même pas 3%!

Autre chose importante, on ne trouve même pas une publicité Adsense sur son blog, Smartpassiveincome! Ce revenu, il le gagne par le truchement d’un autre site qu’il possède surement :SecurityGuardTraining. Il ne trouve pas intéressant de saturer son blog avec des annonces qui peuvent exaspérer le lecteur…

Considérons que ce revenu vous satisfait et que vous vouliez faire pareil… Vous devriez au moins atteindre le niveau de trafic de SecurityGuardTraining…

image

On est à 70 000 visites pour le mois de Mai 2014 pour un revenu de 2 373 US dollars, cela fait environ 0.034 US dollar par visite.

Donc si vous êtes chanceux comme Pat Flynn avec ses 70 000 visites, vous aurez ainsi vos 2 373 US dollars, soit 1 743 euros. Si vous êtes à 100 visiteurs journaliers et donc 3 000 visiteurs mensuels, vous êtes 100 US dollars soit 73 euros. Même à 10 000 visites mensuelles, vous êtes à 249 euros. Si vous êtes chanceux!

Chanceux parce que SecurityGuard a l’avantage de bénéficier de l’audience du blog de Pat Flynn.

image

Donc, SmartPassiveIncome fait la promotion de ce blog à son audience très élevée, à plus de 2 200 000 pour le seul mois de Mai 2014.

image

Si Adsense ne représente que 3% des revenus de Pat Flynn, les 97% sont obtenus comment? Tout simplement par l’affiliation, la vente de livres, applications, le sponsoring

image image image

Nous avons déjà abordé le thème de l’affiliation ici. Et aussi celui de la vente des produits avec la pyramide des produits de Robert Skrop ici. Ou encore comment gagner de l’argent avec une application ici.

Prenons l’exemple que vous écriviez un petit livre numérique, un ebook, et que vous le placez dans votre blog à 2.99 euros, le prix conseillé pour un lancement. On aura le résultat suivant :

  • Si vous aviez Adsense avec 10 000 visites mensuelles, vous aurez eu 249 euros pour le mois. On l’a déjà vu et calculé plus haut.

  • Si vous avez 10 000 visites mensuelles, en optant pour le taux de conversion de 2% statistiquement observé, vous avez 10 000 x 2% = 200 clients. Vous aurez ainsi 200 x 2.99 euros = 598 euros. En évacuant les commissions des moyens de paiement intégrés dans votre blog qui sont de 5%, vous êtes à 598 x 95% = 568 euros. Plus de deux fois le revenu offert par Adsense.

Et avec cette dernière option, vous êtes sûr de l’obtenir! Pas le cas d’Adsense où la rémunération des annonces ne se limite pas au nombre de visiteurs pour le mois mais aussi le taux de clic des annonces… et beaucoup d’autres paramètres qui vous perdront du temps pour comprendre et optimiser

 

2. L’horizon du Blogging est sombre en ce moment avec la montée en puissance des SmartPhones dans les usages

Si le PC nous a donné le web tel que nous le connaissons, le mobile nous en donnera un autre visage. Bien sûr, les pages web ne disparaitront pas, mais les usages ne seront plus certainement les mêmes.

On a ainsi La montée en puissance des Smartphones et des tablettes comme dispositif d’accès à Internet : C’est une tendance qui se confirme chaque jour et qui n’est point irréversible au regard des ventes de Smartphones et tablettes qui ont dépassé cette année les ventes de PC. L’accès à internet par mobile a déjà dépassé l’accès par PC. Cela est confirmé aux Etats-Unis. Il peut être contestable ailleurs mais juste le chiffre, pas la tendance. Tout le monde s’accorde sur le fait que l’accès à internet par mobile dépassera considérablement l’accès par PC. Et surtout, ce qui est critique pour les blogueurs, cet accès sur le web par mobile se fait beaucoup plus par intermédiation des apps. C’est le constat qui, fait par Amazon que 21% du commerce électronique s’est fait par mobile en 2013 et les prévisions à 34% en 2015, a amené Amazon à concevoir son Smartphone, le Fire Phone, pour anticiper sur cette nouvelle donne.Cette montée en puissance des Apps a même entrainé la naissance d’un moteur de recherche dédié aux Apps, Quixey, qui permet d’accéder aux fonctionnalités d’une application en faisant une recherche. A la manière des pages web indexées par Google; Quixey a même mis à la disposition des blogueurs un outil pour l’adressage de leurs applications, AppUrl. Google, pour contrebalancer cela, veut mettre en place son moteur de recherche pour mobile qui vous permettra d’effectuer votre recherche par écrit ou par oral à la fois sur le web et dans les Apps…Des tests sont même en train d’être effectués.

 

3. La plupart des blogueurs qui gagnent des sommes “envieuses” d’argent ont une équipe à leur disposition

Avec un calendrier éditorial établi sous Coschedule auquel on associe un organisateur comme Trello, ils peuvent assurer une cadence éditoriale constante sans soucis. De plus, pour suivre de multiples projets tout en bloguant, ils peuvent solliciter pour tout service, de l’écriture à la révision des livres en passant par le développement d’applications, des services freelances à Odesk, à Elance ou aller dans les marketplaces (places de marché) où on peut acheter tout, comme Envato. C’est tout cela qui leur permet de “démultiplier” leurs activités, produire plus de contenus, plus de livres, plus d’apps, proposer plus de services…etc. Ils gèrent juste la marque et le marketing. En blogueur solo, estimez vous heureux si vous atteignez les 500 euros mensuels.

 

4. L’activité économique mondiale est morose  et le restera pendant un bon bout de temps

Les prévisions de croissance mondiale pour 2014 ont été abaissées de 0,3%, à 3,4% (Source : FMI). Ne croyez surtout pas que cela est étranger à votre activité de blogueur. Les visiteurs de votre blog sont des personnes comme vous et moi et tout le monde sait que la mauvaise passe de l’activité économique actuelle n’empêche pas, certes, les gens de dépenser car il faut bien vivre, mais elle alourdit considérablement le processus d’achat en allongeant son cycle. En clair, le passage à l’acte d’achat sera beaucoup plus difficile et lent. Vos produits ne vont pas s’acheter comme du pain, même comme c’est ce qui vous est promis le plus souvent dans les “formations”.

 

5. La monétisation d’un blog n’est pas compressible au temps

La monétisation obéit au temps. N’allez pas croire que vous allez créer un blog et du jour au lendemain, avoir des milliers de fans prêts à débourser une fortune pour vos produits. Il vous faut :

  • du temps pour vous faire connaitre, du moins faire connaitre votre blog : c’est ce nous avons déjà abordé avec le guide pour drainer du trafic vers son blog. On ne se fait connaitre que grâce aux moteurs de recherche, aux réseaux sociaux, ou en abordant les sujets chauds du moment… Il ne faut pas oublier le traditionnel bouche à oreille qui est toujours efficace.

  • du temps pour capter l’attention des visiteurs : une fois votre blog connu, aucun visiteur ne donnera du premier coup une confiance aux contenus que vous publiez. Il ne s’hasardera même pas à vous citer.

  • du temps pour transformer de simples visiteurs en lecteurs : et oui! il faudra du temps pour produire des contenus de qualité qui seront appréciés par des visiteurs qui alors accorderont une confiance à votre blog en y revenant régulièrement.

  • du temps pour doter votre blog d’une solide marque : une fois vos contenus approuvés par les lecteurs, votre blog et les pages de votre blog seront cités comme référence par plusieurs internautes. Ces citations essaimeront pour faire de vous une référence autorisée dans le thème abordé.

  • du temps pour monétiser votre blog : fort de ce statut, il vous faudra encore du temps pour concevoir et proposer produits et services. Du temps pour faire la promotion de vos produits, du temps pour la décision d’achat de vos clients.

Cumulez tous ces temps et vous n’aurez pas vos 100 000 euros en 7 jours, 14 jours, 30 jours, 60 jours, 90 jours, …etc. Dans tous les cas, en payant aussi cher leurs formations, ces blogueurs professionnels auront plus facilement ces 100 000 euros en 7 jours ou 30 jours. Et ils reviendront vous vendre “ce succès” ou le vendront à d’autres blogueurs plus crédules et ayant soif de s’enrichir plus vite. Ce modèle a entraîné une forte réticence des internautes envers les produits et services des blogueurs et renforcement des critères de décision de ces internautes. L’acte d’achat ne se fait plus aussi facilement qu’il y a quelques années.

A méditer avant de croire aux apprentis arnaqueurs du web.

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON

N’oubliez pas de faire un peu de fitness en ce début de week-end

image

Lorsque l’on va au boulot, on a une seule position la majeure partie de notre temps : la position assise. Même étant mobile, on est beaucoup plus debout en position fixe, ou mobile dans un espace réduit ou confiné.

Même en bloguant, on est toujours en position assise. En visionnant, on a la position assise ou demi-allongée.

Avec le temps, cela peut avoir de forts impacts négatifs sur votre santé.

Ce billet est un appel à bloguer “responsable”. Bloguer en maintenant sa ligne, en préservant sa santé. C’est pour cela qu’en ce début de week-end, tout le monde doit s’atteler à des exercices physiques.

Lorsqu’il faut faire des exercices, on peut être désemparé et perdu. J’ai moi même été confronté à cela. Fort heureusement, j’ai pu tomber sur le site de Neila Rey, une coach fitness. Et je dois vous assurer que contrairement à tout ce que j’ai déjà vu ou lu sur le fitness, j’ai trouvé son approche aussi simple que limpide dans la présentation, et surtout adapté aux apprentis comme moi et vous d’ailleurs.

C’est la raison pour laquelle je vous conseille de parcourir les différents guides libres et téléchargeables pour trouver ce qui est adapté à vos capacités. Chaque guide ou programme contient un ensemble d’exercices répartis sur une durée de temps, exercices qu’on peut remplir sans équipement.

Les exercices sont parfaitement illustrés et vous ne pouvez pas vous perdre :

imageExemple d’exercices à faire. Avec de telles illustrations, comment se tromper ?

Comme je l’ai dit plus haut, c’est un site complet et vous allez y trouver des exercices, des conseils de nutrition lors d’exercices, et beaucoup d’articles liés au fitness.

image Programmes d’exercices librement téléchargeables sur le site

Pour ma part, j’ai choisi le programme “HIIT” et je dois vous avouer qu’il m’est impossible de le terminer en 30 jours. Dans chaque programme, on a une série d’exercices à faire chaque jour. Si vous n’arrivez pas à terminer une série, exercez-vous avec cet exercice pendant plusieurs jours pour bien le maitriser. L’important au début n’est jamais la maitrise, mais la régularité et l’adaptation. Pour ma part, j’en suis à ma 4ème tentative pour terminer la série du premier jour du programme “HIIT” et je ne baisse pas les bras, quelqu’en soit le temps que cela prendra. Une fois après avoir parcouru toutes les séries d’exercices, je pourrai reprendre ce programme en l’exécutant maintenant en 30 jours comme préconisé. A ce moment, c’est la maitrise que je vais viser.

Vous n’êtes pas obligé de choisir ce programme. Parcourez le site et faites votre choix…Il y a tellement d’exercices qu’on ne saurait tout accomplir même avec cinq (05) années. Avec le week-end qui s’annonce, oubliez clavier et souris et souciez vous de votre corps. Il ne faut pas seulement analyser le succès de votre activité de blogueur sous l’angle de contenus publiés, de visites mensuelles, de SEO et autres. Un corps sain contribue aussi au succès de votre activité de blogueur. Pensez-y toujours.

JESUSPAD001 « Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent » déjà disponible à AMAZON